Kaizen et Kaizendo koikess ? Par Nicolas Bouteillier

A propos de l’auteur : Si Nicolas Bouteillier était une liste de tag: développeur, technicien, artisan, entrepreneur, geek.
Nicolas est développeur depuis 2002, il a accompagné en mode lean startup plusieurs démarrages de projets, gérant de sa SARL, auto-entrepreneur, salarié,
c’est un touche à tout riche d’expériences variées qui a accosté sur les rives de l’agilité sans jamais quitter le monde entrepreneurial.

Kaizendo, qu’est ce qui se cache derrière ce terme ?

Kaizen se traduit généralement par « amélioration continue » et Do est simplement la « voie ».
Kaizendo c’est « la voie de l’amélioration continue », une valeur fondamentale de notre métier, une manière de voir, de faire, d’avancer, une philosophie en complète adéquation avec notre Art.
« Kaizendo » c’est la volonté de faire de mieux en mieux, c’est un engagement vis à vis de soi-même.
Pour illustrer cette approche, parlons de sport.

Continuer la lecture de « Kaizen et Kaizendo koikess ? Par Nicolas Bouteillier »

Directif ou Participatif avec Jean-Pierre Lambert

Si l’agilité promeut une approche participative, le mode directif a son intérêt… Il ne faudrait pas confondre l’agilité avec le pays de bisounours.
Viens écouter mon échanger avec Jean-Pierre Lambert :

Les ressources mentionnées dans l’épisode :

Barre verte et refactoring avec Xavier Nopre

La barre verte apporte une certaine quiétude d’esprit. Mais plus que sa couleur, c’est l’alternance de couleur qui est un gage de progression et de fiabilité. C’est ce qui permet entre autre un refactoring serein.

Viens écouter mon échange avec Xavier Nopre ici :

Le blog de Xavier : https://xnopre.blogspot.com

L’automatisation des tests échoue avec Jean-Pierre Lambert

Les équipes qui ont une QA arrivent vite à la conclusion qu’il faudrait automatiser les tests de non régression et d’acceptation.
Sauf que dans la mise en oeuvre, la QA ne peut pas être la seule à porter l’écriture de tests.
Sinon ça marche pas.
Viens écouter mon échange avec Jean-Pierre Lambert :

L’article d’origine : https://jp-lambert.me/why-test-automation-fails-2f4b91e13889

Le déclic TDD avec Xavier Nopre

Le TDD a quelque chose d’initiatique : on peut en parler des heures, cela n’aidera pas à ressentir ce qu’il apporte.
Le TDD a quelque chose d’étrange : tant que tu ne as pas eu le déclic, c’est difficile de vraiment comprendre ces gars un peu fous qui ne jurent que par le TDD. Quand tu l’as eu, cela devient difficile de comprendre ces fous qui n’en font pas…
Pour avoir ce déclic et comprendre le TDD, encore faut-il être dans des conditions favorables. Si tu n’as jamais fait de montagne, tu ne vas pas aller au sommet de l’Everest sans t’entrainer avant. Enfin à priori.
Viens écouter mon échange avec Xavier Nopre sur la question :

Optimiser ses ressources

Vaut-il mieux cultiver un potager sur 4m2 ou sur 100m2 ?
Lequel donnera le plus de production ?
Si tu t’installes en tant qu’agriculteur, vaut-il mieux investir plus pour gagner plus ou rester sur des exploitations à petite échelle ?
Vaut-il mieux beaucoup de fonctionnalités qui produisent peu de valeur ou peu de fonctionnalités qui produisent beaucoup de valeur ?

Ok, tu sens que la question est piège, et pourtant la réponse est contre-intuitive dans la logique industrielle de notre monde actuel.

Viens écouter mon échange avec Thomas Parisot :

Le blog de Thomas : https://oncletom.io

Qu’est-ce qui rend le TDD si difficile à adopter ? Avec Xavier Nopre

Est-ce à cause des tests unitaires ? Ecrire des tests unitaires n’est finalement une compétence si répandue.
Est-ce la logique test first ? Le truc qui donne mal à la tête…
Est-ce l’outillage ? Il en faut un par langage…
Est-ce à cause des mocks ? Encore de nouvelles libs…

Et si c’était avant tout un état d’esprit inhabituel dans la manière de coder ?

Serait-ce un problème de temps ?
Et si la remise en question était trop violente ?

Ou alors…

Viens écouter l’échange avec Xavier Nopre sur cette question !

Le bog de Xavier & ses screencasts : https://xnopre.blogspot.com/

Le rôle de tech lead est-il un anti-pattern ? Avec Jean-Pierre Lambert.

Dans le Scrum, il n’y a que le titre de développeur.
Qu’est-ce qu’apporte la notion de ‘leader’ ? Cela pose la question de la légitimé du rôle de leader.
A quel point est-ce compatible avec la notion de responsabilité collective ?
Viens écouter mon échange avec Jean-Pierre Lambert :

L’article : Is ‘Tech Lead’ an actual role on the team?