4 réflexions sur « Discrimination positive avec Camille roux »

  1. Oulà, beaucoup de mal avec votre dernier podcast, ce qui est rare,

    Donc l’humour doit également être touché par le féminisme? dure. La condition d’une personne ne doit donc plus être forme d’humour, donc si je poursuit cette logique nous ne devrions donc pas rire de l’âge, l’apparence, de la différence psychique, mentale…

    Plus globalement la différence est justement la base de tout humour, en rire fait parti du jeu, même si c’est de l’autodérision cela concerne forcement une différence.

    Laissez l’humour tranquille .. 😚

    1. Remarque intéressante. C’est toute la difficulté : trouver la limite de l’humour qui fait rire ou qui blesse…
      C’est encore un champ de recherche de mon côté…
      En ce moment je me rends compte que j’adapte mon humour au contexte : concrètement je ne fais pas les même blagues selon avec qui je suis.
      Et certaines ne sont pas du tout politiquement correctes. Mais je fais attention à qui les reçoit.
      Du moins j’essaie…

  2. Pfiouuu on retrouve dans ce discours toute la rhétorique SJW cancer…bon courage les gars, ne vous plaignez pas lorsque vous réaliserez que vous avez participé d’ouvrir la boîte de Pandore de la victimisation qui tire tout le monde vers le bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.