Peur du craftwashing ?

Dans mon post d’hier, je te parlais de ce changement que je constatais : le craft devient porteur. Mais à quel prix ?
Rapidement, plusieurs personnes ont mis en garde contre le risque de craft washing.
En gros, reconditionner des offres moisies en job tendance.

Est-ce que c’est un risque ?
Oui bien sûr.

Est-ce qu’il faut en avoir peur ?
Non, au contraire.

C’est inhérent à l’expansion d’un mouvement.
On peut le regretter, mais c’est comme ça.

Vaut-il mieux rester dans l’ombre et passer pour des uluberlus ou gagner en visibilité et revendiquer ce qui nous est cher ?

Tu auras deviné ma préférence.

Après c’est à chacun de porter cette voix. De lutter contre les âneries rencontrées sur le terrain, et oui, il y en a beaucoup.

Pour moi, le mouvement prend de l’ampleur et je m’en réjouis.
Qu’est-ce qu’il deviendra …? Ce que nous en ferons.

Plus que jamais, c’est à nous de se poser en professionnel. Apprendre à dire non et arrêter de se laisser dicter notre manière de travailler par des non-techs.
Et pour ça, il faut gagner en assertivité, en pragmatisme et se faire entendre.

Benoit Gantaume
Artisan Développeur

PS : le cursus reste ouvert jusqu’à Dimanche minuit avant de passer en maintenance pour l’été. Si tu es intéressé, c’est ici : https://maison.artisandeveloppeur.fr/cursus-artisan-developpeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.